Home     Contact Us         Log in
May 05
Tuesday
Community Articles, France, Spain, Regions
Méditation: 10 raisons de NE PAS pratiquer

La pratique correcte… vue autrement !polar-bear
Par Acharya Michael Greenleaf
première publication de cet article dans Samadhi Cushions

Ces jours-ci, tout le monde parle des raisons de pratiquer la pleine conscience. Et qu’en est-il des raisons pour lesquelles la méditation est une mauvaise idée ? D’après ma propre expérience, voici 10 raisons de NE PAS pratiquer la méditation assise:

  1. Vous ne pouvez pas vous le permettre.

Vous bougez trop vite, travaillez trop dur, vous parlez, vous envoyez des textos, vous vous inquiétez. Vous avez même perdu les pédales à quelques reprises. (Ce n’était pas bien beau à voir !). Si jamais vous ralentissez, tous ces trucs vont vous rattraper.

  1. L’après est vaste, le maintenant petit.

La méditation, ça se passe dans l’instant. Mais vous avez votre vie entière devant vous. Le moment présent est une notion un peu étriquée. Il s’agit seulement du « maintenant » – qui ne s’arrête jamais. À quoi bon une vue étroite ? Voyez les choses en grand. Pensez à plus tard.

  1. Le meilleur pour la fin. Le but de la méditation est d’éveiller ce qu’il y a de meilleur en vous. Un jour, le monde aura besoin de cela, mais maintenant ? Regardez autour de vous. Pourquoi gaspiller vos talents avec ce qui ne fonctionne pas ? Vous pouvez mieux faire.
  1. Vous êtes plus malin que ça. Pour vous asseoir et méditer, vous devez croire. En quelque chose – ou en rien – vous devez juste vous sentir concerné. Se sentir concerné est un boulot difficile. C’est très surfait. C’est s’engager. Ne vous restreignez pas. Mieux vaut être rusé que se tuer à la tâche.
  1. C’est passé de mode. Méditer, c’est comme respirer, tout le monde le fait. Même les médecins recommandent de prendre du temps pour pratiquer la contemplation. Oui bon, c’est humain, mais soyons honnêtes : vous n’avez jamais été un mouton.
  1. Ça n’apporte rien. Quand le dîner est prêt, vous mangez. Quand le boulot est fait, vous êtes payé. Quand vous voyagez, vous ramenez un T-shirt. Quand vous jouez au Loto, vous avez des chances de gagner. Quand vous méditez, vous respirez et… vous « êtes », simplement ? Où est la récompense dans tout ça ?
  1. La télé. Walking Dead, Downton Abbey, Louis CK, Nashville (pour la musique), Cosmos (pour réfléchir). Ce qui passe à la télé en ce moment est génial. Qui veut s’asseoir pour regarder votre propre show ? Le personnage principal est un mystère. Où est le fil rouge de l’histoire ? Vu l’épisode pilote, la série est bonne pour être annulée. Renvoyez les scénaristes !
  1. La méditation est solitaire. Vous pouvez être assis au beau milieu d’un groupe, mais si vous méditez, vous vous retrouvez à peu près seul avec vous-même. Respirer, penser, ressentir, être (mais qu’est-ce que c’est que ça ?). Est-ce qu’il existe seulement des mots pour décrire ce truc ?
  1. Vous n’avez pas d’emprise. L’Histoire peut être réécrite. Le futur peut être imaginé. Le présent ? Quel est l’angle d’écriture ? Qui contrôle la narration ? Voulez-vous vraiment laisser votre histoire entre les mains de quelqu’un que vous ne connaissez pas ?
  1. Multi-tâches. Nous devons tous être quelque part. Mais qui a dit que l’esprit devait aussi être à ce même endroit ? De quelle liberté parle-t-on ? De plus, vous avez d’autres choses auxquelles penser. Comme le post sur votre blog et votre pratique assise. À quoi servirait un esprit s’il ne s’y passait rien ?

Note de l’auteur : Bien sûr, il y a des moments où la méditation assise n’a rien de pragmatique. Mais à d’autres moments, nous ne sommes juste pas dans le bon état d’esprit. Nous avons des raisons de faire les choses que nous faisons. Parfois, nos « raisons » ne sont pas raisonnables. Comme le fait remarquer le Sakyong Mipham, que nous nous asseyons ou non, notre esprit s’accroche toujours à quelque chose. Ce qui fait de chacun de nous des méditants. Comment pouvons-nous prétendre ne pas nous sentir concernés par la question de savoir qui nous sommes ? Avez-vous fait un câlin à votre esprit aujourd’hui ?

L’Acharya Michael Greenleaf travaille en tant que bénévole au Samadhi Cushions, sur les thématiques du marketing et d’internet. Il enseigne également la méditation, avec de nombreuses années d’expérience au sein de la communauté de Shambhala. Michael est un membre de la faculté de l’Institut Mukpo à Karme Choling. Son expérience professionnelle inclut un MBA en finances. Pour Michael, c’est sa pratique bouddhiste qui l’aide à voir la nature onirique des informations financières.

Be Sociable, Share!
Post Tags: , , ,

Sorry, comments for this entry are closed at this time.



Website Development by Blue Mandala using Wordpress MU.
All content and source Copyright © 1994-2017. Shambhala International (Vajradhatu), Shambhala, Shambhala Meditation Center, Shambhala Training, Shambhala Center and Way of Shambhala are registered service marks of Shambhala USA

Facebook

Get the Facebook Likebox Slider Pro for WordPress